Si cela ne répond pas

Produits solaires

POURQUOI ALGAMARIS EST-IL CONSEILLÉ POUR UN USAGE QUOTIDIEN ? QUELS SONT LES BÉNÉFICES D’UNE UTILISATION RÉGULIÈRE ?

Les UV ont un rôle très important dans le phénomène de vieillissement de nos cellules car ils induisent des modifications de l’ADN de nos cellules qui peuvent avoir des conséquences très graves pour notre santé. Il ne faut pas attendre d’être à la plage ou dans des situations d’ensoleillement extrêmes pour utiliser de la crème solaire car la peau est toujours soumise au rayonnement, même sous les nuages et à toute saison.

Une protection efficace est donc indispensable pour diminuer la pénétration des rayons UV dans la peau. La crème doit avoir une très bonne protection contre les UVB et les UVA. ALGA MARIS a démontré cette excellente protection. Attention, ceci n’est pas le cas des crèmes de jour qui ont uniquement un indice de protection contre les UVB.

En protégeant contre les UVA, ALGA MARIS s'oppose au vieillissement cutané accéléré et prématuré. La plupart des soins anti-âge proposent de réparer les dégâts induits par le soleil. ALGA MARIS se positionne en amont en limitant ce vieillissement par une utilisation fréquente tout au long de l’année.

Pour vos enfants, ALGA MARIS représente une chance unique. En effet, c’est lors des 18 premières années que nous recevons la plus grande quantité de rayons. Si l’on rajoute à ce constat la fragilité de la peau du tout petit, la prévention proposée par ALGA MARIS vous permet de préserver au mieux le capital soleil de votre enfant. Nous vous recommandons donc tout particulièrement une utilisation fréquente d’ALGA MARIS pour vos enfants.


COMMENT ALGAMARIS SE DIFFÉRENCIE DES AUTRES CRÈMES SOLAIRES ?

ALGA MARIS est une gamme solaire unique, formulée à base d’ingrédients naturels, qui combine des écrans minéraux anti-UV 100% naturels et la protection cellulaire apportée par l’Alga-Gorria, actif qui neutralise les radicaux libres. En effet, pour la première fois, cet extrait breveté issu de l’algue rouge, au pouvoir antioxydant 13 fois supérieur à un ensemble d’autres molécules antioxydantes d’un échantillon de référence, est utilisé dans les cosmétiques.

Les soins solaires ALGA MARIS sont votre meilleure protection tout au long de l’année pour prévenir efficacement les dégâts cutanés engendrés par le rayonnement UV.


QUELLE EST LA PROTECTION PROPOSÉE PAR ALGAMARIS CONTRE LES UVA ?

Le rapport recommandé par l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) entre UVA/UVB, c’est-à-dire entre PPD*/SPF, doit être supérieur ou égal à 1/3. Les produits Algamaris respectent ce ratio et confèrent une bonne protection UVA.
*PPD= Persistent Pigment Darkening : évalue la réponse cutanée aux UVA.

Pour tous nos produits, l'UVA répond aux exigences du SPF indiqué (1/3 de l'indicateur), donc entre 10 et 15 en général pour le SPF30.
En ce qui concerne le SPF50, la protection UVA est habituellement autour de 20. 


COMMENT SONT CALCULÉS LES INDICES SOLAIRES ?

L’Indice de Protection (IP), aussi appelé Facteur de Protection Solaire (FPS), ou Sun Protection Factor (SPF) est aujourd’hui le principal instrument de mesure du pouvoir de protection solaire.

Il présente l’avantage d’avoir la même définition dans tous les pays, et d’être mesuré de manière standardisée dans le monde par la méthode internationale d’essai du facteur de protection solaire.

Méthode de test : on applique 2mg de crème solaire par cm² de peau (dos) de volontaires qui seront soumis à différentes doses d’UVB. 24h plus tard, on détermine la DEM (Dose Erythémale Minimale), qui est la dose d’ultraviolet minimale pour provoquer la rougeur de la peau. L’indice de protection sera ainsi le rapport entre la DEM sur zone protégée et sur zone non protégée. Cette mesure revient à définir le rapport entre la dose d’UVB aboutissant à un coup de soleil avec et sans crème.


FAUT-IL METTRE DE LA CRÈME SOLAIRE TOUTE L’ANNÉE ?

Oui, il faut prendre l’habitude de se protéger quotidiennement. Les dermatologues recommandent un indice de protection tout l’année car nous sommes exposés aux UV de façon permanente, peu importe le temps qu’il fait. Même sous un ciel nuageux, les UV peuvent être nocifs. Il faut notamment savoir que la quantité d'UVA est constante tout au long de l'année. Grâce à la protection solaire, il est possible de prévenir et de freiner le vieillissement de la peau et de diminuer les risques de cancers cutanés.

Dès que l’on est à l’extérieur ; pour son travail ou pour ses loisirs, il est recommandé de se protéger. Il faut adapter ses besoins à son mode de vie. Une personne à peau claire, qui travaille à l’extérieur par exemple, doit se protéger tous les jours, même en hiver.


POURQUOI CERTAINES DE VOS CRÈMES SOLAIRES LAISSENT-ELLES QUELQUES TRACES BLANCHES ?

Ce sont les poudres pigmentaires minérales qui sont blanches. Toutes les crèmes à base de filtres minéraux sont donc blanches. 

Ce sont des filtres qui viennent s’interposer en fines couches entre la peau et les rayons. Ils ont un fort pouvoir couvrant. Ces pigments sont très bien tolérés et présentent non seulement l’avantage de ne pas provoquer d’effets secondaires de tolérance ou de toxicité. Ces écrans naturels sont présents dans tous les produits de protection solaire de la gamme Algamaris et sont actifs dès l’application puisqu’ils reflètent les UV sur la peau

La quantité d'écrans minéraux sera plus importante dans les crèmes qui revendiquent une très haute protection, ce qui parfois, la rend épaisse. Néanmoins ce sont des contraintes facilement acceptables compte tenu des risques liés à l’utilisation de filtres chimiques.

L'effet légèrement blanc est minimisé dans nos formules car nous les optimisons en dispersant au maximum les écrans minéraux. Notre Recherche en interne travaille constamment dans une optique d'amélioration de nos formules. 


QUEL FACTEUR DE PROTECTION SOLAIRE (SPF) CHOISIR ?

Le choix dépend essentiellement de l’intensité du rayonnement solaire et de votre type de peau. En effet, dans certaines situations extrêmes, plage et montagne, il est recommandé de choisir une protection élevée (30 ou 50) en raison de l’intensité du rayonnement qui est combinée à une réflexion importante du sable ou de la neige. Ceci pour tous les types de peau.

Les protections moyennes et faibles peuvent être utilisées dans des situations d’ensoleillement quotidien pour des peaux mates et brunes. Pour les peaux laiteuses et claires, les protections fortes et très fortes sont toujours recommandées.Le choix dépend essentiellement de l’intensité du rayonnement solaire et de votre type de peau. En effet, dans certaines situations extrêmes, plage et montagne, il est recommandé de choisir une protection élevée (30 ou 50) en raison de l’intensité du rayonnement qui est combinée à une réflexion importante du sable ou de la neige. Ceci pour tous les types de peau.

Les protections moyennes et faibles peuvent être utilisées dans des situations d’ensoleillement quotidien pour des peaux mates et brunes. Pour les peaux laiteuses et claires, les protections fortes et très fortes sont toujours recommandées.


QUELS SONT LES PHÉNOMÈNES RESPONSABLES DU VIEILLISSEMENT PRÉMATURÉ DE LA PEAU ?

Les UVA ont un rôle très important dans le phénomène de vieillissement de nos cellules cutanées mais ne sont pas les seuls responsables. Il faut compter également la pollution, l’alcool et le tabac, les aliments modifiés, les additifs alimentaires, les pesticides mais aussi le stress émotionnel, diverses infections, la prise de médicaments… tous ces facteurs qui induisent une production excessive de radicaux libres, appelée "stress oxydatif". Ces radicaux libres dégradent certaines structures qui font la "jeunesse" de la peau telles que les fibres de collagène ou d'élastine, etc.


EST-CE QUE LA CRÈME SOLAIRE EMPÊCHE DE BRONZER ? 

Non, notre crème solaire n'est pas un écran total (terme d'ailleurs interdit dans la réglementation). Quel que soit le SPF, une synthèse accrue de mélanine est activée (réaction physiologique de défense des cellules de l'épiderme : la mélanine protège le noyau des cellules des UV) et les coups de soleil éviter. Ainsi, le bronzage sera progressif mais esthétique et durable. Si on ne se protège pas, on risque le coup de soleil : les cellules "brûlées" sont éliminées et le bronzage ne dure pas. 


QUE CONSEILLEZ-VOUS POUR UNE PEAU TRÈS BLANCHE ? 

Nous vous conseillons d’utiliser un produit de très haute protection : SPF50 ou SPF50+. Nous avons 3 textures : une texture Lait, une texture Spray et une texture Crème conçue spécifiquement pour le visage. Nous avons également un Stick solaire SPF50+ pour les zones sensibles.

Quelle que soit la texture choisie, nous vous conseillons d’appliquer le produit avant l’exposition uniformément et généreusement et de renouveler les applications, particulièrement en cas d’exposition prolongée et/ou après la baignade, après vous être essuyé ou après avoir transpiré. Il est également conseillé de s’exposer progressivement au soleil et d’éviter les heures d’ensoleillement maximum. 


QUE CONSEILLEZ-VOUS POUR UNE PEAU ACNÉIQUE ? 

Le soleil est un "faux ami" de l'acné. Au début, l'exposition solaire semble améliorer l'acné, mais en réalité il l'aggrave et au retour des vacances il y a un véritable "effet rebond". En effet pour se défendre face aux UV, l'épiderme s'épaissit, ce qui favorise l'obstruction des follicules pilo-sébacés où se forment les boutons d'acné : points noirs et microkystes se multiplient. Les cicatrices d'acné doivent elles aussi être protégées des UV pour ne pas devenir inesthétiques. De plus, la majorité des traitements anti-acnéiques sont photosensibilisants. 

Pour de multiples raisons, les peaux acnéiques doivent donc impérativement se protéger du soleil avec des indices élevés et des formules non grasses. Nous vous conseillons particulièrement l'emploi de notre Crème Visage SPF50 à la formule non grasse et celui du Stick teinté SPF50+ qui tout en protégeant des UV permet de de camoufler les imperfections cutanées. 


VOS PRODUITS SONT-ILS ADAPTÉS AUX PEAUX SENSIBLES ?  

Nos produits sont formulés pour garantir une tolérance et une innocuité optimale : absence de parfum dans les SPF50 et 50+, absence de conservateurs dans la majorité des produits, choix d'ingrédients d'origine naturelle, formules certifiées Bio, etc. 

Nos protecteurs solaires sont des écrans minéraux qui sont inertes chimiquement : ils ne réagissent donc pas avec la peau pour minimiser au maximum les risques d'allergies/irritations. Les écrans minéraux sont les protecteurs solaires présents dans les gammes solaires destinées aux peaux sensibles voire intolérantes (≠ filtres chimiques). 

Deux de nos produits ont été testés hypoallergéniques : la Crème Enfants SPF50+ et le Spray SPF50+, utilisable par toute la famille et notamment l'enfant à partir de 6 mois. 

Nous vous rappelons que pour les peaux sensibles et allergiques, il est conseillé aux personnes de faire un essai préalable sur une petite zone afin de vérifier qu’aucune réaction ne se produit.


VOS PRODUITS SONT ILS ADAPTÉS AUX PEAUX ATOPIQUES ?

Les peaux atopiques sont des peaux très sensibles. Elle sont souvent sèches et sujettes à l'eczéma. L'exposition au soleil semblerait améliorer dans la majorité des cas l'état clinique de ce type de peau. Mais cette exposition doit être modérée et surtout très bien protégée à l'aide de protecteurs solaires à fort indice, garantissant une haute tolérance et n'asséchant pas la peau. 

Ainsi, nous vous conseillons l'utilisation du Spray SPF50+, sans parfum, sans conservateur et hypoallergénique pour une tolérance maximale. Il est de plus enrichi en huile de coco BIO et huile de tournesol BIO qui lui confèrent des propriétés régénérantes. Le Spray SP50+ convient à toute la famille et notamment à l'enfant à partir de l'âge de 6 mois. 

Nous vous rappelons que pour les peaux sensibles et allergiques, il est conseillé aux personnes de faire un essai préalable sur une petite zone afin de vérifier qu’aucune réaction ne se produit.


VOS PRODUITS SONT-ILS ADAPTÉS À LA ROSACÉE / COUPEROSE ? 

Cette pathologie dermatologique touche en majorité les personnes ayant un phototype clair. La rosacée se manifeste notamment par une dilatation excessive des capillaires sanguins du visage. La chaleur et les UVA aggravent cette dilatation. 

Ainsi, les personnes souffrant de rosacée doivent éviter de s'exposer directement au soleil et doivent absolument protéger leur peau avec des solaires d'indice élevé. Nous pouvons vous conseiller la Crème Visage SPF50 et le Stick teinté SPF50+ qui protège et masque les imperfections cutanées. 


PUIS-JE MÉLANGER LA CRÈME TEINTÉE AVEC AUTRE PRODUIT SOLAIRE NON TEINTÉ ? 

Oui, il est possible de mélanger la Crème teintée SPF30 et crème solaire visage SPF30 car les galéniques sont identiques. 

Le plus important est de ne pas diminuer la quantité de crème appliquée pour obtenir une protection solaire efficace. 


PEUT-ON UTILISER CES CRÈMES SOLAIRES EN PISCINE PRIVÉE ?

Il n'y a pas d'incompatibilité particulière entre nos solaires et une piscine privée (chlore...).
Par ailleurs, les crèmes solaires Algamaris sont très résistantes à l'eau.


PUIS-JE UTILISER DES HUILES VÉGÉTALES PURES COMME PROTECTEURS SOLAIRES ?  

A l’heure actuelle, seuls deux protecteurs solaires sont reconnus comme tels et protégeant VRAIMENT des UV : écrans minéraux et filtres chimiques. 

En effet, sur internet, il est dit que l'huile de pépins de framboise a un IP de 28-50 "d'après Anthony J. O'Lenick, auteur de « Oils of Nature »" mais nous ne savons pas comment il a déterminé cela. Cette huile est connue pour absorber un peu dans les UV mais de là à obtenir un IP 30, rien n'est moins sûr. Si c'était le cas ça aurait été, comme l'huile de Karanja, une révolution dans le solaire. Dans tous les cas, nous n'avons pas le droit d'utiliser cette matière en tant que protecteur solaire car elle ne figure pas sur la liste positive des filtres solaires du règlement cosmétique.

Utiliser les huiles végétales telle que l’huile végétale de pépins de framboise présente des risques pour votre santé. 

Pour rappel, dioxyde de titane et oxyde de zinc sont d'origine naturelle. Ce sont des minéraux et nous trouvons du dioxyde de titane dans le sable de la plage.


PEUT-ON UTILISER DES PRODUITS SOLAIRES ET DES PRODUITS ANTI-MOUSTIQUES EN MÊME TEMPS ? 

Évitez l’utilisation simultanée de crème solaire et de répulsif : ils perdent alors tous deux en efficacité. Après s’être enduit de crème solaire, il faut attendre au moins 20 minutes avant d’appliquer le répulsif". Il est recommandé d'appliquer l'anti-moustique 30 minutes après la crème solaire. La crème solaire doit être appliquer toute les 2 h alors que l'anti-moustique doit généralement être appliqué toute les 6 h... Du coup l'anti-moustique risque d'être moins efficace quand on se ré-applique de la crème solaire. 

Nous ne connaissons pas le produit anti-moustique mais, a priori, il n'y aurait pas d'incompatibilités entre ce produit et notre crème solaire visage spf30. Nous utilisons des écrans minéraux qui ne réagissent peu avec les autres molécules. Par contre, nous préconisons d'appliquer le produit anti-moustique avant la crème solaire. En effet, dans le cas contraire, le produit anti-moustique pourrait diminuer l'uniformité du film de protection de la crème solaire sur la peau et donc réduire son efficacité. 


POURQUOI LA PEAU SE DÉSHYDRATE-T-ELLE PLUS FACILEMENT QUAND IL FAIT FROID OU SEC ?

Physiologiquement, le froid diminue la sécrétion des glandes sébacées qui produisent des lipides participant notamment à la constitution du film hydro-lipidique et du ciment intercellulaire. Ces deux structures sont indispensables pour garantir l’intégrité de la barrière cutanée dont l’un des rôles fondamentaux est de s’opposer à la perte en eau par la peau. Or, avec le froid et donc la diminution des lipides, la barrière cutanée est altérée et devient incapable de s’opposer à l’évaporation de l’eau : la peau se déshydrate. Pour réhydrater correctement la peau, il faut non seulement lui apporter des actifs assurant son hydratation mais aussi des actifs nourrissants qui vont réparer la barrière cutanée et empêcher ainsi une nouvelle évaporation trop importante d’eau.