Actualités - Engagement

Solaires des Laboratoires de Biarritz, une protection sûre pour soi et pour l’environnement

Solaires des Laboratoires de Biarritz, une protection sûre pour soi et pour l’environnement

On ne le répétera jamais assez : il est essentiel de protéger votre peau des rayons UV.
Sans protection, les UV sont nocifs à court et à long terme.

1/ Protéger sa peau des UV : un geste fondamental

Sans protection, le rayonnement UV est nocif à court et long terme :
–  Les UVB constituent un rayonnement peu pénétrant mais très énergétique. Ainsi, ils sont responsables des « coups de soleil » qui sont une brûlure de l’épiderme avec érythème et inflammation. Il faut particulièrement s’en préserver pendant l’enfance et l’adolescence car de nombreuses études ont mis en évidence un lien entre le nombre de coups de soleil reçus durant cette période de la vie et le risque d’apparition d’un cancer cutané des années plus tard.

– Les UVA, sont moins énergétiques mais plus pénétrants. Ils traversent l’épiderme pour aller jusqu’au derme. Les UVA sont néfastes par l’intermédiaire des radicaux libres dont ils stimulent la production. Ces molécules agressives et instables dégradent notamment les fibres de collagène et d’élastine provoquant une accélération du vieillissement cutané.
Pour sa santé, on doit donc préserver sa peau des UV. Soit on ne s’expose pas, soit si on veut profiter du soleil en toute sécurité, il est indispensable d’appliquer de la crème solaire adaptée à son phototype et aux conditions d’ensoleillement.

Jeune femme qui se protège du soleil et des UV
Protections solaire bio - Les Laboratoires de Biarritz

2/ Faire le choix des solaires certifiés Bio pour le respect de sa santé et de l’environnement

A l’heure actuelle, il n’existe que deux types de solaires : ceux à base d’écrans minéraux d’origine naturelle et ceux à base de filtres chimiques de synthèse.
La certification Bio interdit formellement l’utilisation des filtres chimiques dans les produits solaires certifiés Bio. Seuls les écrans minéraux sont autorisés.
La certification Bio exige au minimum 95% d’ingrédients d’origine naturelle et garantit également une absence totale d’ingrédients controversés d’origine pétrochimique, néfastes pour la santé et pour les écosystèmes marins.
Les filtres chimiques de synthèse ne sont actifs que 20 à 30 minutes après application, ils peuvent être allergisants, certains sont suspectés d’être perturbateurs endocriniens et ils ont un impact sur l’environnement.
Au contraire, les écrans minéraux sont 100% d’origine naturelle. Ils protègent des UV immédiatement, dès l’application, en constituant une barrière physique à la surface de la peau qui réfléchit les UV. Et ils présentent une grande tolérance.

3/ Solaires des Laboratoires de Biarritz : preuves scientifiques de leur respect de la peau et de l’océan

Aux Laboratoires de Biarritz, lors de l’élaboration de nos formules, notre R&D fait systématiquement les choix qui nous assurent de vous proposer des soins à la tolérance optimale, vous permettant de garder une peau belle et saine, tout en ayant un impact environnemental minimal. Mais, il nous paraît important de vous apporter les preuves scientifiques de notre engagement. Ainsi, nous pouvons affirmer et prouver que :

  • Nos solaires ne sont pas écotoxiques : des tests d’écotoxicité menés par un laboratoire indépendant spécialisé montrent une absence de toxicité de nos solaires sur la vie marine. Les formules testées sont celles les plus concentrées en écrans minéraux et les conditions d’étude sont maximisées pour une vérification optimale de l’absence d’impact environnemental. En outre, les organismes choisis pour la mise en œuvre des tests – algue, corail et crustacé microscopique – permettent d’avoir une vision d’une éventuelle écotoxicité sur la faune marine globale.
  • Nos solaires présentent une innocuité totale : une étude (sur cellules de Frantz, selon les guidelines OCDE 428) a mis en évidence que les écrans minéraux ne passent pas à travers la peau. Ils restent en surface et ne présentent donc aucun risque de présence dans l’organisme (étude menée par un collectif de laboratoires fabriquant des solaires certifiés Bio).
Protections solaires respectueuses de l'océan - Les Laboratoires de Biarritz
Recherches et développement - Les Laboratoires de Biarritz

4/ Allégations et réglementation pour la santé

Par rapport à la protection revendiquée sur les packagings des solaires, il faut savoir que la réglementation européenne est très stricte et est la même pour tous les types de solaires, qu’ils soient à base d’écrans minéraux ou de filtres chimiques.
Ainsi, pour pouvoir afficher les logos UVB et UVA et un indice SPF sur un packaging, il faut l’avoir prouvé.
La protection UVB est mesurée par l’indice SPF. La réglementation exige que la protection UVA soit au minimum égale à un tiers de la protection UVB.
Ainsi, ne peuvent être mis sur le marché que des solaires sur lesquels ont été pratiqués, par des laboratoires spécialisés et indépendants, des tests prouvant que les niveaux de protection indiqués sur les packagings sont exacts voire supérieurs.
En ce qui concerne les solaires certifiés Bio, les contraintes sont encore plus grandes. En effet, ils doivent répondre à une double exigence : celle du Règlement Cosmétique Européen et celle de la Certification Bio (Ecocert/Cosmos) qui vérifient la qualité des matières premières, que les process de fabrication engendrent une empreinte écologique minimale sans utilisation d’aucun polluant, etc. Egalement, dans ce cadre très réglementé, les solaires certifiés Bio doivent apporter la preuve de toutes les allégations qu’ils revendiquent.