Astuces

Bébé : les bienfaits d’une routine de massage

Bébé : les bienfaits d’une routine de massage

Prendre du temps pour masser délicatement son bébé, c’est lui faire du bien et renforcer vos liens précieux. Rachel Biard, masso-relaxologue à la Clinique d’Occitanie ELSAN à Toulouse, nous dévoile les bons gestes et les bons rituels à adopter.

Quel type de massage pour mon bébé ?

Il existe différentes façons de prendre soin de son nourrisson. Les massages peuvent avoir des buts nombreux comme soulager les coliques, la constipation et les gaz intestinaux, mais tous permettent un réel moment d’échange et de bien-être aussi important pour le bébé que le parent.

Ces instants importants peuvent s’apprendre ou s’approfondir en réalisant quelques séances avec un instructeur certifié en massage bébé.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre sage-femme car certaines ont suivi des formations spécifiques comme celles à la maternité de la Clinique d’Occitanie ELSAN à Muret (Toulouse).

Rachel Biard - masso-relaxologue
Rachel Biard - Masso-relaxologue
bébé allongé sur le dos qui regarde l'objectif en riant
©PaulineAzur

Quels sont les bienfaits ?

Comme les adultes ont besoin de se détendre, les nouveau-nés ont eux aussi droit à des instants de bien-être dès le plus jeune âge. « Les bienfaits d’une routine de massage sont nombreux ! Relaxation, facilité d’endormissement, meilleure digestion, relation privilégiée avec les parents… Ce sont des gestes aussi bénéfiques pour le bébé que pour les parents. »

En effet, en créant des rituels tôt (dès 2 mois), on insuffle tout doucement l’importance du calme pour se recentrer et prendre soin de soi. De même, les massages participent à développer petit à petit le sens du toucher et des émotions.

En faire une routine quotidienne permet de créer un moment suspendu d’intimité, de repos et d’échanges forts, de développer l’interaction et le lien d’attachement parent-enfant.

Comment bien masser bébé ?

Pour commencer, il est important de trouver le bon moment : il faut que le parent se rende disponible et que le bébé soit en « veille calme » autrement dit qu’il n’ait ni faim, ni sommeil et que sa couche soit propre. « Le massage est un contact attentif, conscient, qui crée du lien entre le parent et l’enfant. »

Le lieu doit être chaud et confortable (24°C ambiant en hiver), la lumière tamisée et la pièce plongée dans le silence ou animée d’une musique douce. Cela peut se passer sur le canapé, la table à langer, le lit… Peu importe tant que parent et bébé sont installés confortablement et en toute sécurité.

« Il est ensuite important de mettre en confiance et de commencer la prise de contact par une demande de permission. Pour cela, commencez par vous approcher doucement de la tête de bébé en frottant délicatement vos mains entre elles. Répété, le bruit du toucher de vos paumes va petit à petit être assimilé à l’annonce d’un moment de bien-être pour le bébé. »

Le massage se commence plutôt par les jambes et les pieds, zones les plus accessibles et mieux tolérées par le bébé. On évite également de toucher le crâne et le cuir chevelu. « Il est cependant possible de faire de légers massages sur le visage en effleurant du bout des doigts le bébé », ajoute l’experte.

Terminez en emmaillotant votre bébé dans une couverture pour limiter ses mouvements et prolonger l’effet cocon qui pourra par la suite le calmer.

bébé allongé sur le dos qui se fait masser
©PaulineAzur
bébé qui attrape un tube de crème hydratante
©PaulineAzur

Quels produits pour masser bébé ?

Si les indispensables pour prendre soin de bébé au quotidien sont le Gel Lavant et le Liniment des Laboratoires de Biarritz, tous deux bio et naturels, il est aussi possible pour ce moment d’adopter une crème ou une huile.

La Crème Hydratante des Laboratoires de Biarritz peut être utilisée, sa texture fluide et douce fait double emploi : elle hydrate et permet les massages.

Si vous préférez une huile, il est important qu’elle soit 100% végétale et de préférence bio, sans alcool, sans parfum, hypoallergénique et sans huiles essentielles. Rachel Biard nous précise : « Attention aussi aux allergies aux fruits à coque (amande douce, noyaux d’abricots…). Vous pouvez tester une petite zone avant d’appliquer votre huile plus largement. »

Les instants zen vous appartiennent maintenant !

Retrouvez le site internet de Rachel Biard ici.