Astuces - Nature et Environnement

Peut-on utiliser une protection solaire n’importe où ?

Peut-on utiliser une protection solaire n’importe où ?

Vous avez prévu de partir en voyage dans les prochains mois ? Si vous allez sous les tropiques, un indice élevé de crème solaire est essentiel. En effet, plus on descend vers les tropiques, plus le rayonnement est intense. Le rayonnement arrive selon un angle plus « direct » et traverse donc moins d’atmosphère.

Bien choisir sa crème solaire pour un séjour aquatique

En fonction de l’endroit où vous allez, il se peut que vous ne puissiez pas tout apporter : en effet, la crème solaire est interdite dans certaines zones ! Rassurez-vous, il s’agit des crèmes employant des filtres UV chimiques qui sont concernées (et donc pas nos produits !).

Tous les ans, on estime qu’entre 4 et 6000 tonnes de crème solaire se diluent dans les océans notamment à cause des baigneurs, surfeurs et plongeurs. Ce n’est donc pas négligeable en termes de quantité !

Ce qui est mis en cause est l’oxybenzone : un filtre UV synthétique présent dans plus de 3500 produits solaires et autres cosmétiques. Pour les coraux, des effets néfastes sont possibles à des concentrations aussi petites que 62 parts par million – l’équivalent d’une goutte dans 6,5 piscines de taille olympique. Il peut provoquer des mutations dans leur ADN, des blanchissements et d’autres effets. En se combinant à d’autres facteurs, il peut baisser la résilience des récifs face aux agressions diverses auxquels ils sont soumis.

C’est la raison pour laquelle les parcs marins naturels du Mexique tel que Xel Ha a interdit toute crème solaire non-biodégradable. De même, le gouvernement de l’état de Hawaï a même songé à interdire tous les solaires contenant de l’oxybenzone. Par contre, les crèmes utilisant uniquement des filtres minéraux sont autorisées PARTOUT. Notre gamme de Crèmes solaires Bio peut donc s’utiliser sans problème, où que vous alliez à l’étranger.

Pour la plongée, la plupart des experts préconisent les crèmes minérales. Pour protéger les milieux fragiles, le mieux est de privilégier les sticks et autres produits très résistants à l’eau. De même, il vaut mieux appliquer la crème avant d’aller en mer. Enfin, les vêtements protecteurs (la combinaison !) sont aussi très efficaces pour empêcher les coups de soleil.

photo sous l'eau
photographie corail sous l'eau

Non-toxicité sur les organismes marins prouvée

Les Laboratoires de Biarritz ont fait réaliser des études par des laboratoires spécialisés et indépendants qui apportent la preuve de l’absence de toxicité des solaires ALGA MARIS ® sur la vie marine, notamment par rapport à la présence d’écrans minéraux dans les formules. Les tests ont été effectués sur le solaire ALGA MARIS ® présentant la plus haute concentration en écrans minéraux, dioxyde de titane et oxyde de zinc.

Tests d’écotoxicité réalisés :

  • sur une algue (Phaeodactylum tricornutum),
  • sur un microorganisme (Artemia salina).

Les tests ont montré que les soins solaires ALGA MARIS ® sont non toxiques sur les deux organismes marins : il n’ont aucun impact sur leur croissance.

Test sur coraux

Des tests ont été effectués sur le solaire ALGA MARIS ® le plus concentré en oxyde de zinc ET sur celui le plus concentré en dioxyde de titane. Pour évaluer la toxicité sur les coraux, la rétraction des polypes et le blanchissement des boutures ont été étudiés. Cette étude a été réalisée sur des boutures de corail (Seriatopora hystrix).

Remarque : l’étude a été menée en conditions extrêmes par rapport à celles du milieu naturel (la concentration maximale choisie lors de l’étude est largement supérieure aux concentrations retrouvées dans le milieu naturel pour les produits chimiques en contact avec ces organismes).

Le test conclut à une absence de dangerosité sur le blanchissement et la rétraction des coraux.

Les solaires ALGA MARIS ® sont CORAL SAFE.

tortue qui nage sous l'eau