Engagement - Nature et Environnement

Qualité des eaux : un enjeu capital

Qualité des eaux : un enjeu capital

Nous devons notre bonne forme au contact de l’eau. Nager, surfer, faire du stand-up, la qualité du milieu dans lequel nous évoluons est essentiel. Mais si nous pouvons éviter de nous exposer lors d’un épisode de pollutions, ce n’est pas le cas de notre algue. Elle se baigne par beau temps, comme par temps de pluie. Heureusement pour nous, les eaux du Pays Basque sont classées excellentes, année après année. Plongez avec nous pour en apprendre plus sur ce classement.

Suivi des eaux de baignade

Depuis 2014, Biarritz mise sur la qualité de ses eaux de baignade et bénéficie du label « Démarche qualité des eaux de baignade » établi sous l’égide du Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de la Mer. En été, les eaux sont analysées tous les jours.

C’est grâce à la diligence de Rivages Pro Tech, une entreprise locale, que ce suivi est possible. Avant l’aube, des techniciens partent sur toutes les plages de la côte pour collecter des échantillons. Ceux-ci sont ramenés au laboratoire, où des analyses très précises permettent une évaluation rapide et fiable de la charge bactérienne. De plus, des moyens informatiques extrêmement avancés sont mis en oeuvre pour permettre une bonne évaluation et un bon suivi.

En parallèle, les efforts sur les réseaux d’assainissement portent leurs fruits : les eaux de baignade ont été classées bonnes à excellentes sur les 4 dernières années. En effet, les améliorations réalisées assurent que les pollutions ne surviennent uniquement que lors d’importantes intempéries.

Il y a même une application pour smartphone, Biarritz Infos Plages, qui permet de suivre la qualité de l’eau de nos plages préférées pendant la saison estivale. Sur celle-ci, on retrouve aussi une mesure de l’indice UV de la journée 😉

Un projet important à venir

Toutefois, la qualité de l’eau ne s’arrête pas à la charge bactérienne. On entend parler de l’effet des pesticides et autres produits chimiques sur le corps, mais les effets sur le milieu naturel sont encore bien mal définis.

Le projet ambitieux MICROPOLIT, piloté par l’UPPA (l’Université de Pau et du Pays de l’Adour), a pour mission d’évaluer les effets des ces derniers sur notre littoral. Une cinquantaine de chercheurs seront à l’oeuvre dans plusieurs laboratoires pour une approche vraiment pluridisciplinaire. L’enjeu n’est pas des moindres : assurer la bonne santé du littoral.

Chez les Laboratoires de Biarritz, nous allons suivre le développement de ce projet avec grand intérêt. Il en va de la santé de nos algues et de nous mêmes !