Actualités

Rencontre avec Sandrine Berthe, ambassadrice Laboratoires de Biarritz

Rencontre avec Sandrine Berthe, ambassadrice Laboratoires de Biarritz

Peux-tu te présenter brièvement pour ceux qui ne te connaîtraient pas ?

Je m’appelle Sandrine Berthe, j’ai 37 ans. Je suis mariée et maman d’une petite fille de 6ans et je pratique essentiellement des sports nautiques.

Peux-tu revenir pour nous sur ton palmarès ?

Je fais du prone paddle board sur des formats de courte distance au sein du sauvetage sportif puis depuis 5 ans sur des formats beaucoup plus long comme la Catalina Classic Paddle Board Race en Californie (51km) où j’ai fini 4e l’année dernière. Je pratique également le stand up paddle depuis 6 ans et au niveau international depuis 3 ans. Sur des distances assez longues aussi, j’ai fini 6e aux Championnats de France (rame allongée ou à genoux) depuis plus de 15 ans, dans un premier teance et 31e au classement mondial en 2019.

Mon épreuve préférée est le waterman où l’on enchaîne plusieurs parcours de nage, prone, SUP et course à pied, sur un format long aussi. Cela fait deux ans que je gagne le circuit français et que je vais à Tahiti participer au Waterman Tahiti Tour, la Mecque des épreuves waterman où j’ai fini à chaque fois 2e.

Comment définirais-tu les valeurs des Laboratoires de Biarritz en trois mots ?

Éco responsable, respectueux et efficace.

Quels produits des Laboratoires de Biarritz utilises-tu ?

J’utilise presque tous les produits mais principalement les protections solaires, les soins hydratants pour le visage et l’huile sèche ou monoï qui me transporte à Tahiti.

Quel est ton produit préféré des Laboratoires de Biarritz ?

Mon produit préféré est la crème solaire visage teintée que j’utilise aussi bien pour me protéger du soleil que pour me donner un effet bonne mine au quotidien. 

As-tu l’habitude d’utiliser des produits certifiés bio dans ta routine de soin ?

Je n’utilise que les produits bio et le plus souvent possible des produits des Laboratoires de Biarritz pour ma routine de soins. Ayant la peau très sensible et sèche, il m’est impossible d’utiliser des produits contenant des agents agressifs et nocifs pour ma peau.

Est-ce important que tes produits de soin soient respectueux des océans ?

 Bien sûr, c’est une priorité de ne pas endommager le milieu dans lequel je passe la plupart de mon temps…C’est aussi important de préserver le milieu marin ainsi que sa biodiversité. 

Tous les produits des Laboratoires de Biarritz sont conçus et fabriqués en France. Est-ce essentiel pour toi qu’une marque s’engage à produire localement ?

C’est également très important pour moi, car en consommant local, on contribue à notre échelle à la réduction de l’impact carbone. 

Penses-tu que la routine de soin peut ou doit devenir un geste responsable autant que se nourrir ?

Pour ma part, c’est déjà un geste responsable et ce serait super que de plus en plus de monde adopte ce comportement.

Quelles sont tes prochaines échéances sportives ?

Je devais partir à Tahiti début avril mais avec le virus et son confinement, cela est  impossible. Beaucoup de compétitions sont annulées (et c’est normal !), alors je croise les doigts pour que la première étape du circuit waterman challenge soit maintenue fin mai en Vendée.

Comment conserves-tu une pratique sportive pendant le confinement ?

Je me lève à 6h tous les matin pour avoir le temps de faire une séance de yoga dans le calme, un moment très important pour moi, pour me recentrer sur mes émotions et analyser mes tensions musculaires. Je fais du cardio sur un elliptique à l’intérieur, dans la forêt juste derrière chez moi de bonne heure pour ne croiser personne ou dans la piscine en combinaison néoprène sur un paddle board gonflable que nous avons attaché à un élastique. Je fais aussi de la musculation, du gainage ou des abdos hypopressifs.

Des conseils pour rester en forme ?

Essayez de faire une activité par jour comme du yoga, des étirements, du renforcement musculaire…une activité que vous aimez, qui vous détend et qui vous change les idées. Les enfants ont aussi besoin de bouger ! J’ai mis en ligne des séances de renforcement que l’on peut faire avec ses enfants et même une spéciale pour eux.

 

Le confinement a-t-il un impact sur la préparation de tes échéances sportives ?

Le confinement a un impact considérable car je ne peux pas ramer mais cela me pousse à m’adapter et à trouver des solutions car la priorité est de rester à la maison, de croiser le moins de personne possible et de garder le moral.

 

femme dans l'eau
@crédit Sandrine Berthe