Engagement - Nature & environnement

La protection du littoral, une démarche qui doit être avant tout citoyenne

La protection du littoral, une démarche qui doit être avant tout citoyenne

 

Déchets plastiques, objets ménagers divers : les plages et l’océan durant la saison estivale sont soumis à rude épreuve par l’afflux de vacanciers qui oublient trop souvent les réflexes simples de protection de cet environnement fragile. Si les autorités locales œuvrent toute l’année contre cette pollution, la protection du littoral doit avant tout se faire en amont et devenir un acte citoyen.

Entretien quotidien des plages, l’exemple de Biarritz

A Biarritz par exemple, toutes les plages font l’objet d’un nettoyage quotidien avec un personnel permanent et l’assistance de machines bien spécifiques. Ce travail est renforcé par l’indispensable ramassage manuel, dispensé parfois plusieurs fois par jour.  A partir du mois de mars, les effectifs augmentent progressivement. Début juin, une dizaine de saisonniers épaule les effectifs habituels !

Cet entretien se déroule aussi en mer, pour récolter les déchets avant qu’ils n’entrent dans les zones de baignade, grâce à un dispositif composé de bateaux et de scooters des mers. En juillet et en août, les embarcations ont ainsi ramassé environ 10 tonnes de déchets !

Cependant, le problème doit être traité en amont

Si les autorités locales prennent le problème au sérieux et tentent d’y rémédier, la seule manière d’endiguer cette augmentation de la pollution des plages reste la prévention, pour une participation citoyenne à la préservation de l’environnement. Certaines associations, comme Surfrider Fundation, l’ont bien compris et oeuvrent depuis de longues années pour sensibiliser l’opinion publique à ce sujet.

De nombreuses actions sont ainsi menées régulièrement, comme par exemple les Initiatives Océanes auxquelles les Laboratoires de Biarritz participent depuis des années.

Le message est clair : la pollution des plages ne pourra être réduite que par l’effort de chacun. Si cet effort est pourtant extrêmement simple, il est encore malheureusement ignoré par beaucoup, à en croire l’énorme quantité de déchets récoltée chaque année sur nos plages.

Le chemin sera encore long pour faire prendre pleinement conscience à l’opinion publique l’impact de leurs gestes sur le littoral. Un simple mégot, multiplié par plusieurs milliers de personnes, a par exemple des conséquences désastreuses sur la faune et la flore marine.

Mais ce combat est loin d’être vain et nous sommes heureusement de plus en plus nombreux à relayer ce message capital ! C’est grâce à vous que nous préserverons l’océan 🙂