Actualités - Engagement

Focus sur les labels de la certification bio

Focus sur les labels de la certification bio

La volonté des Laboratoires de Biarritz est de proposer des soins cosmétiques les plus sains pour la peau et les plus respectueux de l’environnement qui soient. Ainsi, obtenir la certification Bio pour nos produits a toujours été pour nous à la fois une évidence et une exigence.

Mais quand vous regardez nos packagings, les logos sont multiples et il n’est pas toujours aisé de savoir à quoi ils correspondent. Faisons donc tout d’abord un point sur les acteurs de la certification Bio :

  • ECOCERT est un organisme de certification, indépendant et accrédité. A ce titre, ECOCERT a développé et déposé le cahier des charges de la  » Cosmétique écologique et biologique ECOCERT ». ECOCERT contrôle les produits selon ce cahier des charges et délivre la certification Bio. Les produits concernés portent obligatoirement la mention « certifié par ECOCERT ».
  • Cosmébio est une association créée pour encadrer le marché de la cosmétique Bio. Elle a créé son label et son logo pour permettre aux consommateurs d’identifier rapidement les cosmétiques Bio éthiques et responsables. L’obtention du label Cosmébio se base sur le respect du cahier des charges défini par ECOCERT ou un autre référentiel (Qualité France, Natrue…)
  • COSMOS est une norme privée à échelle européenne qui a été développée par cinq membres fondateurs dont ECOCERT et Cosmébio, dans le but de définir des exigences minimales communes et d’harmoniser les règles de certification des cosmétiques biologiques et naturels. Depuis le 1erjanvier 2017, les nouveaux cosmétiques mis sur le marché sont labellisés selon le référentiel COSMOS.

Au niveau de la composition des formules, le cahier des charges défini par ECOCERT exige :

  • 95% minimum d’ingrédients d’origine naturelle sur le total du produit
  • 95% minimum d’ingrédients bio sur l’ensemble des végétaux
  • 10% minimum d’ingrédients issu de l’agriculture biologique sur le total du produit

Les Laboratoires de Biarritz vont au-delà puisque nos cosmétiques renferment au minimum 99,5% d’ingrédients d’origine naturelle et jusqu’à 96% du soin est issu de l’Agriculture Biologique. D’autre part, la certification ECOCERT interdit l’utilisation d’ingrédients polémiques tels que les silicones, le phénoxyéthanol, les parabènes, etc.

COSMOS, nouveau référentiel en vigueur depuis le 1er janvier 2017, reprend les principes du référentiel ECOCERT avec deux changements : le pourcentage obligatoire d’ingrédients bio sur le total du produit passe à 20% minimum (10% pour les produits à rincer) et les critères de vérification des matières premières sont beaucoup plus stricts

Mais la certification Bio ne concerne pas uniquement la qualité des matières premières. On le sait moins mais pour être certifié Bio, un cosmétique doit remplir d’autres conditions strictes concernant chacune des étapes de son cycle de vie :

  • L’approvisionnement en matières premières doit être éthique et durable
  • Les procédés de transformation de ces matières doivent être doux et non polluants (par exemple, pour mettre au point notre extrait antioxydant Alga-Gorria® à partir de l’algue rouge Gelidium sesquipedale, nous n’utilisons que de solvants non polluants.), lors de la fabrication du produit fini
  • Les procédés de transformation et de nettoyage doivent être non polluants
  • Les emballages doivent être éco-conçus, réalisés en matériaux recyclés et recyclables
  • L’étiquetage des produits doit être transparent et la communication faite autour du cosmétique responsable.

Il faut savoir également que dans le cadre de la certification Bio, des organismes certificateurs indépendants sont chargés de vérifier auprès des fabricants le respect du cahier des charges de ces référentiels. Ce contrôle est réalisé au moins une fois par an.

Ainsi, comme vous le voyez, remplir tous ces critères et obtenir la certification Bio n’est pas une chose aisée. Mais pour les Laboratoires de Biarritz, c’est un pré-requis indispensable et nous sommes fiers que toutes nos gammes soient certifiées Bio.

Mais, fin 2017 une nouvelle norme européenne est entrée en vigueur autorisant les produits issus de la cosmétique conventionnelle à se revendiquer « naturels ». Il s’agit de la norme ISO 16128 qui risque d’apporter beaucoup de confusion chez le consommateur. La norme ISO 16128 n’est ni un label, ni un cahier des charges, ni une loi, ni une certification. C’est un texte qui classifie les matières premières et donne des modes de calcul du pourcentage d’ingrédients d’origine naturelle d’un produit fini, mais qui ne mentionne ni liste d’ingrédients, ni process interdits. Ainsi, si l’on se réfère à la norme ISO 16128 un cosmétique peut revendiquer qu’il contient XX% « d’ingrédients naturels » ou « d’ingrédients dérivés du naturel », sachant qu’un ingrédient est considéré comme « dérivé du naturel » dès qu’il contient plus de 50% de matières premières naturelles… et donc jusqu’à 49% de matières premières issues de la pétrochimie. En effet, la norme ISO 16128 autorise dans la formule la présence d’ingrédients d’origine pétrochimique très controversés tels que les silicones, les parabènes, le phénoxyéthanol, le triclosan, la benzophénone-3, etc. Ne sont pas interdits non plus les solvants potentiellement nocifs, les ingrédients chimiques polluants, les parfums synthétiques ou bien encore les OGM…. De plus, aucun pourcentage minimal d’ingrédients issus de l’agriculture biologique n’est exigé.

Ainsi, un cosmétique se qualifiant de « naturel » en référence à la norme ISO 16128 peut en réalité présenter une haute concentration en ingrédients synthétiques. A noter également que les fabricants ont juste une obligation de déclaration mais sont exonérés de tout contrôle.

Donc attention à la confusion !! Certains cosmétiques se disant « verts » ou mettant en avant leur « naturalité » n’ont rien à voir avec des soins certifiés Bio. Ils ne répondent pas aux exigences multiples de la certification Bio. Ces produits sont issus de la cosmétique conventionnelle et ne disposent d’aucune certification, ni labellisation.

Pour être sûr que votre cosmétique est bien certifié Bio, une seule garantie, la présence sur le packaging des labels évoqués précédemment (Cosmebio, Cosmos).